6 avril 2019

Enquête Huppe

En 2019, la LPO organise une enquête afin de connaître les effectifs nicheurs de huppes fasciées…
14 février 2019

La LPO recrute sur l’île de Ré

Deux postes d’animateur(trice) nature saisonnier(ère) sont à pourvoir à la LPO sur l’île de…
21 janvier 2019

Hommage : Il y a 20 ans (déjà) disparaissait Hervé Robreau

Attiré depuis l’enfance par tout ce qui porte des plumes, des poils, des écailles, une coquille ou…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Gestion des populations de goélands

Durant de nombreuses années, la présence d’une décharge d’ordures à ciel ouvert dans le centre de l’île a entraîné l’explosion démographique des populations de goélands qui nichaient dans la réserve. Ces derniers exerçaient une pression importante sur le milieu, notamment en occupant les potentiels sites de nidification des autres espèces (avocettes, échasses, sternes).
Face à ce déséquilibre d’origine humaine, l’équipe de la Réserve procédait chaque année à la stérilisation des œufs de goélands argentés et leucophée (après autorisation par arrêté préfectoral).
Depuis 2018, ces opérations ont cessé. En effet, les populations de goélands ont fortement régressé aussi bien au niveau local (environ 50 couples de goéland argenté contre plus d’un millier au début des années 2000) que national. Vient s’ajouter à cela l’installation en milieu urbain d’un certain nombre d’individu qui n’est pas sans poser des problèmes de cohabitation.
La réserve naturelle a donc un nouveau rôle à jouer vis-à-vis de ces oiseaux afin de privilégier leur accueil aussi bien pour leur conservation que pour limiter leur installation dans des sites où ils ne sont pas désirés.
En complément, des études sont menées grâce au baguage et à la pose de balise GPS.

JPEG - 284.7 ko

Goéland argenté (photo LPO)
Goéland argenté (photo LPO)

Mots-clés : Goéland

Partagez :