27 septembre 2017

Point d’observation de la migration

Dans le cadre de l’Eurobirdwatch, pour quelques heures ou quelques minutes, la LPO vous propose…
7 juillet 2017

La maison du Fier se dote d’audioguides !

Désormais, les visiteurs anglais souhaitant visiter le musée peuvent louer un audioguide qui…
16 mai 2017

Venez fêter la nature avec la LPO

Comme chaque année au mois de mai, la Fête de la Nature rassemble des dizaines de milliers de…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Paysages

Vue aérienne de la Réserve Naturelle et des marais alentours. Au premier plan, la Maison du Fier (photo A. Barathieu/LPO).
Vue aérienne de la Réserve Naturelle et des marais alentours. Au premier plan, la Maison du Fier (photo A. Barathieu/LPO).

Les paysages du nord de l’île de Ré sont constitués notamment de marais salants en activité ou abandonnés (1 200 hectares au total). La Réserve Naturelle a été organisée autour de cette structure originale, témoin de la vocation salicole de l’île au cours des siècles passés.

Deux milieux caractéristiques se rencontrent dans la Réserve :

  • D’anciens marais salants entourés de « bosses » (levées de terre) herbeuses sur la partie terrestre.
  • une succession de vasières et de prés salés recouverts à marée haute sur la partie maritime.

<<==>>

Les différents marais de la Réserve sont alimentés en eau de mer grâce à des prises d'eau situées le long des chenaux ou du Fier d'Ars (photo J. Gernigon).
Les différents marais de la Réserve sont alimentés en eau de mer grâce à des prises d’eau situées le long des chenaux ou du Fier d’Ars (photo J. Gernigon).
L'essentiel des prés salés de la Réserve sont des anciens marais salants. Repris par la mer au cours du temps, ils ont été peu à peu colonisés par une végétation typique des milieux salés (photo LPO).
L’essentiel des prés salés de la Réserve sont des anciens marais salants. Repris par la mer au cours du temps, ils ont été peu à peu colonisés par une végétation typique des milieux salés (photo LPO).
Partie maritime de la Réserve à marée haute (photo LPO).
Partie maritime de la Réserve à marée haute (photo LPO).

<<==>>

Les vasières de la Réserve sont le domaine d'une multitude de mollusques, crustacés et vers qui attirent à leur tour de très nombreux oiseaux (photo J. Gernigon).
Les vasières de la Réserve sont le domaine d’une multitude de mollusques, crustacés et vers qui attirent à leur tour de très nombreux oiseaux (photo J. Gernigon).

Partagez :