7 juillet 2017

La maison du Fier se dote d’audioguides !

Désormais, les visiteurs anglais souhaitant visiter le musée peuvent louer un audioguide qui…
16 mai 2017

Venez fêter la nature avec la LPO

Comme chaque année au mois de mai, la Fête de la Nature rassemble des dizaines de milliers de…
29 mars 2017

"Regard insolite sur la Réserve Naturelle"...

"Regard insolite sur la Réserve Naturelle" C’est le thème du CONCOURS PHOTO organisé par la LPO…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Historique

Le territoire de la Réserve Naturelle a été conquis sur la mer entre le XVIe et le XIXe siècle pour la création de marais salants.

Après avoir connu son apogée sur l’île de Ré au XVIIIe siècle, la saliculture régresse progressivement. La mer reprend alors plusieurs marais suite à des tempêtes et un manque d’entretien des digues.

Le dernier marais salant sur l’actuel territoire de la Réserve a été exploité jusqu’en 1976.

Récolte du sel vers 1960 sur le territoire actuel de la Réserve (photo D. Martin).
Récolte du sel vers 1960 sur le territoire actuel de la Réserve (photo D. Martin).

Quelques dates :

1972 : classement du domaine public maritime du Fier d’Ars en Réserve de Chasse.

1975 : le Ministère de la Qualité de la Vie formule le détail du projet de création d’une Réserve Naturelle.

1980 : création de la Réserve naturelle le 31 janvier. L’Etat en confie la gestion à la LPO et à l’ASSIP (Association de sauvegarde des sites des Portes-en-Ré).

1982 : acquisition par le Conservatoire de l’Espace Littoral (CEL) de plusieurs parcelles. Cet organisme public est aujourd’hui propriétaire de 35 ha, soit environ 70% des marais de la Réserve.

1989 : importants travaux hydrauliques réalisés en collaboration avec l’Entente interdépartementale de démoustication.

1993 : réalisation du premier plan de gestion.

2010 : la tempête Xynthia submerge la Réserve.

Michel Barnier, ministre de l'environnement, visite la Réserve en compagnie d'hervé Robreau, le conservateur de l'époque (1994) (photo LPO).
Michel Barnier, ministre de l’environnement, visite la Réserve en compagnie d’hervé Robreau, le conservateur de l’époque (1994) (photo LPO).
Le 28 février 2010, deux à trois mètres d'eau submergent la Réserve suite à la rupture de digues liée au passage de la tempête Xynthia (photo J. Gernigon).
Le 28 février 2010, deux à trois mètres d’eau submergent la Réserve suite à la rupture de digues liée au passage de la tempête Xynthia (photo J. Gernigon).

Partagez :