6 avril 2019

Enquête Huppe

En 2019, la LPO organise une enquête afin de connaître les effectifs nicheurs de huppes fasciées…
14 février 2019

La LPO recrute sur l’île de Ré

Deux postes d’animateur(trice) nature saisonnier(ère) sont à pourvoir à la LPO sur l’île de Ré.…
21 janvier 2019

Hommage : Il y a 20 ans (déjà) disparaissait Hervé Robreau

Attiré depuis l’enfance par tout ce qui porte des plumes, des poils, des écailles, une coquille ou…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Historique

Vers 1914, deux hangars à sel sont construits sur les quais du vieux-port des Portes-en-Ré. Certaines années, jusqu’à 2 000 tonnes de sel y sont stockées. Puis, avec l’abandon progressif des marais salants, la voie maritime perd peu à peu de son intérêt.

<media25|vignette|legende|largeur=720|hauteur=250>

Vers 1950, le port n’est plus fréquenté que par quelques barques de pêcheurs. L’un des deux hangars est démoli. L’autre est reconverti en atelier de charpente navale.

<media24|vignette|legende|largeur=720|hauteur=250>

En 1997, le Conservatoire de l’Espace Littoral achète une partie de ce hangar en vue de la réalisation d’une Maison de la Nature.

En 2000, les travaux de réhabilitation du dernier hangar à sel traditionnel de l’île sont réalisés par la Communauté de Communes de l’île de Ré. La Maison du Fier (du nom de la baie du Fier d’Ars) ouvre ses portes au public …

<media23|vignette|legende|largeur=720|hauteur=250>

En 2013, grâce au soutien de la Communauté de Communes de l’île de Ré,du Conservatoire du Littoral du Conseil Général de Charente-Maritime, de la Région Poitou-Charentes ainsi que de la fondation EDF, le bâtiment a été largement réaménagé et une toute nouvelle muséographie accessible à tous les handicaps a pu voir le jour. "Ré, île Nature" est un voyage pédagogique et ludique à ne pas manquer.

Partagez :