6 janvier 2020

A VOS AGENDAS !

Dans le cadre des 40 ans de la Réserve naturelle de Lilleau des Niges, la LPO vous propose une…
23 septembre 2019

Enquête huppe : les résultats !

Ce printemps, la LPO a lancé une enquête participative visant à connaître l’état de la population…
6 avril 2019

Enquête Huppe

En 2019, la LPO organise une enquête afin de connaître les effectifs nicheurs de huppes fasciées…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Oiseaux de la Réserve

Des oiseaux par milliers ...

Les marais et les vasières de la Réserve et de l’île de Ré sont situés sur l’une des principales voies de migration d’Europe, drainant des populations importantes d’oiseaux. Trait d’union indispensable entre l’Arctique et l’Afrique, l’île de Ré a déjà permis l’observation de près de 330 espèces (soit près de la moitié des oiseaux d’Europe).

... et en toutes saisons

Au printemps, les marais de la Réserve Naturelle accueillent des colonies d’espèces vulnérables comme l’avocette élégante, l’échasse blanche, le chevalier gambette ou la sterne pierregarin. Emblème de la Réserve, le tadorne de Belon est omniprésent, de même que la gorgebleue à miroir.

En hiver, le Fier d’Ars figure parmi les dix principaux sites français pour l’accueil des oiseaux d’eau (50 000 individus). Parmi les anatidés, la bernache cravant, le tadorne de Belon et divers canards constituent le gros de la troupe. Bécasseau variable, courlis cendré, avocette élégante, huîtrier-pie et pluvier argenté sont les échassiers les plus représentatifs du site.

En migration (printemps et automne), des centaines de milliers d’oiseaux font escale sur les riches vasières de la Réserve pour se reposer et se restaurer avant de reprendre leur long voyage.

{elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}} {elements,#GET{element}}

Partagez :