6 avril 2019

Enquête Huppe

En 2019, la LPO organise une enquête afin de connaître les effectifs nicheurs de huppes fasciées…
14 février 2019

La LPO recrute sur l’île de Ré

Deux postes d’animateur(trice) nature saisonnier(ère) sont à pourvoir à la LPO sur l’île de…
21 janvier 2019

Hommage : Il y a 20 ans (déjà) disparaissait Hervé Robreau

Attiré depuis l’enfance par tout ce qui porte des plumes, des poils, des écailles, une coquille ou…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Tamaris

Tamaris en fleur (photo H. Roques).
Tamaris en fleur (photo H. Roques).

Cet arbuste est l’un des rares avec l’arroche marine à tolérer l’omniprésence du sel. Parfois, les pieds dans l’eau salée subissant les embruns, il forme les haies des marais.

C’est le perchoir favori des petits chanteurs ailés tels que la gorgebleue à miroir ou la bergeronnette printanière.

Son feuillage, qu’il perd en automne, lui donne une allure de conifère.

Tamaris les pieds dans l'eau en hiver (photo H. Roques).
Tamaris les pieds dans l’eau en hiver (photo H. Roques).

Partagez :