7 juillet 2017

La maison du Fier se dote d’audioguides !

Désormais, les visiteurs anglais souhaitant visiter le musée peuvent louer un audioguide qui…
16 mai 2017

Venez fêter la nature avec la LPO

Comme chaque année au mois de mai, la Fête de la Nature rassemble des dizaines de milliers de…
29 mars 2017

"Regard insolite sur la Réserve Naturelle"...

"Regard insolite sur la Réserve Naturelle" C’est le thème du CONCOURS PHOTO organisé par la LPO…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Flore de la Réserve

La végétation de la Réserve Naturelle est peu diversifiée (168 espèces sur les 800 espèces recensées sur l’ensemble de l’île de Ré). Elle est surtout caractérisée par des espèces halophiles ("amies" du sel) telles que la salicorne, l’obione, la soude ou la lavande de mer.

Aster maritime

Fleurs d’aster maritime (photo H. Roques). Cette cousine de la marguerite change ses fleurs en pelotes cotonneuses pour la dispersion des graines par le vent. En fin d’été, les fleurs de l’aster maritime ajoutent une touche violette au paysage des marais qui se marie parfaitement au rouge des (...)

Lire la suite...


Lavande de mer

De la célèbre lavande méditerranéenne, cette plante n’a ni l’odeur, ni la filiation. La lavande de mer (encore appelée statice ou limonium) est l’améthyste des marais. Sa beauté lui fait trop souvent terminer sa vie dans un vase. Appelée saladelle en Camargue, elle ne se consomme pourtant pas comme ses (...)

Lire la suite...


Maceron cultivé

Graines de maceron cultivé en été (photo H. Roques) De la famille des Apiacées comme la carotte, le maceron, jadis cultivé, est désormais spontané et omniprésent aux abords des marais. Ses racines étaient autrefois consommées cuites et ses graines noires étaient utilisées en guise de poivre. La (...)

Lire la suite...


Moutarde noire

Moutarde dans les marais (photo H. Roques). Au printemps, la moutarde donne une magnifique teinte jaune vif aux marais. Ses graines se retrouvent dans la confection de moutarde à l’ancienne. Ses fleurs sont visitées par des papillons blancs de la famille des (...)

Lire la suite...


Ruppie maritime

Herbier de ruppies (photo H. Roques). La ruppie est la plante aquatique caractéristique des vasais (grands réservoirs des marais salants). Son nom lui vient de sa structure en rameaux (ruppia = rameau en grec ancien). Comme la zostère, elle joue un grand rôle pour la faune aquatique des marais (...)

Lire la suite...


Salicorne

Salicorne au printemps (photo H. Roques). Cette plante est dite halophile (« amie » du sel). Elle se rencontre aux abords et sur les diguettes des marais salés. Il en existe cinq espèces dans la Réserve Naturelle. Elle se récolte au début de l’été et peut se consommer crue ou cuite. La salicorne est (...)

Lire la suite...


Tamaris

Tamaris en fleur (photo H. Roques). Cet arbuste est l’un des rares avec l’arroche marine à tolérer l’omniprésence du sel. Parfois, les pieds dans l’eau salée subissant les embruns, il forme les haies des marais. C’est le perchoir favori des petits chanteurs ailés tels que la gorgebleue à miroir ou la (...)

Lire la suite...


Zostère naine

Herbier de zostères naines (photo H. Roques). Contrairement à son apparence, la zostère n’est pas une algue mais une plante à fleurs. Elle fait le bonheur des bernaches cravant qui se régalent de ses rhizomes. À marée basse, les zostères tapissent les vasières du Fier d’Ars et forment des prairies (...)

Lire la suite...

Partagez :