6 avril 2019

Enquête Huppe

En 2019, la LPO organise une enquête afin de connaître les effectifs nicheurs de huppes fasciées…
14 février 2019

La LPO recrute sur l’île de Ré

Deux postes d’animateur(trice) nature saisonnier(ère) sont à pourvoir à la LPO sur l’île de Ré.…
21 janvier 2019

Hommage : Il y a 20 ans (déjà) disparaissait Hervé Robreau

Attiré depuis l’enfance par tout ce qui porte des plumes, des poils, des écailles, une coquille ou…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Présentation de la LPO

En 1912, une poignée de passionnés de mobilise pour mettre un terme au massacre de milliers de macareux moines en Bretagne. Ils décident alors de créer la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux).

Aujourd’hui reconnue d’utilité publique, la LPO (dont le siège national est situé à Rochefort en Charente-Maritime) est une association dont le but est la protection des oiseaux et des écosystèmes dont ils dépendent. Elle compte environ 45 000 adhérents en France.

Gestionnaire de plusieurs Réserves Naturelles (dont celle de Lilleau des Niges), la LPO mène également des actions de sensibilisation du public dans ses centres de découverte, comme la Maison du Fier.

http://www.lpo.fr/

Partagez :