6 avril 2019

Enquête Huppe

En 2019, la LPO organise une enquête afin de connaître les effectifs nicheurs de huppes fasciées…
14 février 2019

La LPO recrute sur l’île de Ré

Deux postes d’animateur(trice) nature saisonnier(ère) sont à pourvoir à la LPO sur l’île de…
21 janvier 2019

Hommage : Il y a 20 ans (déjà) disparaissait Hervé Robreau

Attiré depuis l’enfance par tout ce qui porte des plumes, des poils, des écailles, une coquille ou…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Hommage : Il y a 20 ans (déjà) disparaissait Hervé Robreau

Attiré depuis l’enfance par tout ce qui porte des plumes, des poils, des écailles, une coquille ou une carapace, Hervé Robreau est recruté en tant que conservateur de la Réserve naturelle en 1982.
Depuis plusieurs années déjà, il use ses bottes et ses cirés sur l’île de Ré pour y assouvir sa passion pour la gente ailée : avocettes, bernaches et gorgebleues sont ses favorites.
Les premières années ne sont pourtant pas simples. Mais, à force d’obstination dans la transmission de sa passion auprès du grand public et des enfants, il parvient à mettre les plus réfractaires « dans sa poche ». Sa maison se transforme vite en « clinique » pour les oiseaux blessés et en « auberge » pour ses nombreux amis.
Décédé brutalement en janvier 1999, Hervé Robreau ne connaîtra jamais la Maison du Fier pour laquelle il avait tant œuvré et qui ouvre ses portes un peu plus d’un an après sa disparition.
La Réserve naturelle de Lilleau des Niges d’aujourd’hui doit aussi beaucoup à cet homme, petit par la taille, mais grand par la force …

(photo Aldo Soares/CEL, 1997)

JPEG - 319.4 ko

Partagez :