6 avril 2019

Enquête Huppe

En 2019, la LPO organise une enquête afin de connaître les effectifs nicheurs de huppes fasciées…
14 février 2019

La LPO recrute sur l’île de Ré

Deux postes d’animateur(trice) nature saisonnier(ère) sont à pourvoir à la LPO sur l’île de…
21 janvier 2019

Hommage : Il y a 20 ans (déjà) disparaissait Hervé Robreau

Attiré depuis l’enfance par tout ce qui porte des plumes, des poils, des écailles, une coquille ou…
LPO Agir pour la Biodiversité
L'effraie des clochers : une espèce faisant l'objet de recensements réguliers (photo S. Maisonhaute). Le comptage des aigrettes est ouvert à tous (photo LPO).
Fou de Bassan en transit à la Maison du Fier avant son transfert vers le centre de soin de l'île d'Oléron (photo LPO). Couple de tadornes de Belon (photo L. Drion). Criquet des salines (photo P. Jourde). Spatule blanche (photo J. Gernigon).
Rassemblement de spatules blanches dans la Réserve Naturelle (photo J. Gernigon). Huppe fasciée (photo F. Cahez). Panicaut maritime (J. Gernigon). Petit-duc scops (photo J. Champion).

Une nouvelle espèce pour l’île de Ré

Le 22 mai, une sterne élégante a été observée au phare des Baleines par Julien Gernigon (garde technicien à la Réserve naturelle de Lilleau des Niges). Il s’agit de la première mention de cette espèce sur l’île de Ré.
Originaire du sud des États-Unis et du Mexique, cette sterne est très rare en Europe mais quelques individus semblent y séjourner. En effet, cet oiseau avait été bagué en 2007 dans la Réserve naturelle du Banc d’Arguin (Gironde). Depuis cette date, il est vu régulièrement au sein de la colonie de sterne caugek de cette réserve mais également sur l’île de Noirmoutier.
Avec cette observation, le total des espèces observées sur Ré depuis 1980 est désormais de 343 !

Photo Charlotte Eple (diffusée sur www.faune-charente-maritime.org)
JPEG - 710.3 ko

Partagez :